Adieu Kyoto!

Publié le par Daria

          Bonjour!

          Eh oui, ça y est... Voici venue l'heure du dernier post sur Kyoto! Pour ce troisième et dernier jour de visite, il me restait 2 endroits à vous faire découvrir: le temple Nanzen-ji et le sanctuaire Heian.

         On commence tout de suite avec le dernier temple du Chemin de la Philosophie: le temple Nanzen-ji.


          La porte principale, le San-mon, immense, tout en bois etc... Il est très imposant, c'est vrai, mais bon... on en a vus d'autres! A l'intérieur, et bien... un temple... avec des peintures de l'école de Kano, encore...
Forcément, on est blasés à force de voir tous ces temples, mais attention! Celui-ci nous réserve une petite surprise:


          Fichtre! Un aqueduc! Mais... mais enfin, qu'est-ce qu'il fait là? Serait-il perdu, le pauvre petit? Eh bien non, du tout! Cet aqueduc de briques rouges a été construit sur les modèles romains en... 1890! C'est récent, hein? Ben oui, c'était pendant l'ère Meiji, le Japon s'ouvrait à l'occident et Kyoto avait besoin d'eau pour produire de l'énergie et alimenter sa population, alors ils ont construit ce véritable petit bout d'Europe pour relier le lac Biwa et la rivière Uji.



          Et comme vous pouvez le voir sur cette photo, il est encore utilisé aujourd'hui! Si, si, tout fonctionne!
Finalement, on a bien fait de visiter ce temple! Surtout qu'il y a encore une petite anecdote: je ne suis pas très férue de botanique, alors ça m'a surprise, mais peut-être que certains d'entre vous connaissent ces arbres "coups de soleil" et ne seront pas du tout étonnés.


          Voilà, nous nous sommes promenés dans les bois derrière le temple et nous sommes tombés sur ces pauvres arbres tout rouges et qui pèlent! Bizarre, hein? Qui aurait crû que les arbres avaient besoin de crème solaire... Ha ha... Ha...  Bon, c'est pas drôle, d'accord.

         Alors sans plus attendre, notre dernière visite de Kyoto! (Roulements de tambour!)
          Le sanctuaire Heian et son Tori géant! Dès que l'on se trouve en hauteur, on le voit de très très loin dans la ville. D'ailleurs, la première fois que je l'ai vu, c'était avant d'entrer dans le temple Shoren-in (celui avec le camphrier vieux de 700 ans, suivez un peu!).
          Ce sanctuaire tranche vraiment par rapport aux autres par ses couleurs criardes, ses dorures et la disposition en rectangle des bâtiments.



          Mais en fait, ce n'est pas du tout ça que nous sommes venus voir! Nous, la seule chose qui nous a intéressés, c'est le jardin! Et en particulier, nous sommes venus exprès pour voir ceci:


          C'est beau, hein? On n'a qu'une envie, c'est de sauter gaiement à cloche-pied de pierre en pierre, parmis les nénuphares et les tortues... EH BIEN NON! On n'a pas le droit! On s'est sentis floués et trahis par mon guide moisi qui présente des photos allèchantes mais omet de préciser que la réalité va briser nos doux rêves avec un affreux panneau "passage interdit"... Une visite qui nous a donc laissé un goût amère, même si le parc était fort joli: je vous laisse juger par vous-même.







          Et pour nous dire adieu, un héron a pris la pause pour nous:


          C'est donc la mort dans l'âme que nous quittons cette splendide ville de Kyoto. Il avait encore tellement de choses que nous aurions pu visiter! Nous prenons donc le train à regrets, mais la perspective d'aller patouiller de vrais daims à Nara nous a finalement rendu le sourire!
          Il me reste peu de temps avant le retour, et j'ai pris beaucoup de retard sur le récit de mes aventures, alors je vais essayer de faire tenir la journée de Nara dans un seul post, bien que j'aie beaucoup de choses intéressantes à raconter!

          Ne vous éloignez pas trop, les daims arrivent!    

Publié dans Des cailloux au Japon!

Commenter cet article

Brigitte 19/06/2009 20:27

C'est toujours aussi beau mais ....ù sont les daims ??????