Des copains cailloux au château Nijo!

Publié le par Daria

          Rebonjour!

          Sans plus attendre, un nouveau post!
          Comme dit dans l'article précédent, après le Palais Impérial, direction le château Nijo, ancienne demeure des Shôgun, des "généraux" dictateurs qui dirigeaient le pays pendant le Moyen-Âge japonais.
Seul problème, on n'a pas le droit de prendre des photos à l'intérieur! Mais qu'à celà ne tienne, je peux déjà vous montrer l'entrée:


Ainsi que les douves qui entourent le château (éh oui, comme chez nous!):


          A l'intérieur, on marche dans de longs couloirs au "parquet rossignol": les lattes sont posées sur un petit dispositif qui émet un sifflement rappelant celui d'un oiseau lorsque l'on marche dessus! Ainsi, on sait toujours quand quelqu'un approche. C'était une mesure de sécurité  pour le Shôgun, à l'époque ou les trahisons et les assassinats étaient monnaie courante.
         Les différentes salles sont particulièrement dépouillées, le regard peut se concentrer sur les nombreuses peintures des artistes de la famille Kano (une école très renommée à l'époque). Anecdote amusante: on voit des tigres et des léopards sur certaines portes coulissantes. En ce temps-là, les artistes croyaient que le léopard était la femelle du tigre!
         Dernière chose que j'ai retenue de l'intérieur du château: une salle reconstituant une scène de réunion entre le shôgun et les seigneurs féodaux à l'aide de statues de cire. J'ai appris par la suite qu'il ne s'agit pas de n'importe quelle scène! C'est un tournant historique pour le Japon puisqu'il s'agit de l'annonce (en 1867) du Shôgun à tous les seigneurs du Japon de la suprématie de l'Empereur, marquant ainsi la fin du Moyen-Âge japonais et le début de la modernité avec l'ère Meiji! Eh oui, rien que ça!

        Allez, fini le blabla, place aux photos de l'extérieur:


         Les jardins du château Nijo sont particulièrement reconnus pour leurs... cailloux! Eh oui, une partie des jardins se compose d'une grande étendue d'eau (et 3 îles au milieu: l'île de la Tortue, l'île du Héron et l'île du Bonheur Eternel! Ca fait rêver...), entourée d'arbres magnifiques et parsemée d'environ 11 000 pierres venues de tout le Japon (dont 8 000 viennent d'une collection privée) et disposées avec une précision toute particulière! Au Japon, on ne rigole pas avec les cailloux, na!
         Encore une photo, parce que qu'on aime les cailloux:


         Ensuite, on a pu se promener dans le reste de jardins (immenses!) et monter en haut des remparts d'où on avait une vue magnifique sur le château:


           Et pour clore la visite du château Nijo, une vraie photo de groupe avec tout le monde!


          Après ça, c'était l'heure de manger! Alors nous sommes allés acheter des bentos dans une petite gallerie avant de se trouver un petit coin de paradis au bord d'un cours d'eau:


Et pour arriver là, on a traversé sur cet étroit pont de pierre comme ces japonnaises! Même pas peur, dis-donc!


          Enfin, pour achever ce post, un petit mot sur le début de notre après midi! Nous avons commencé par le temple Shoren-in, pour ma part un énième temple parmis tous les autres, mais qui possède tout de même un atout particulier:


Ce gigantesque camphrier, gardien de l'entrée du temple! Il est vraiment impressionnant, avec ces branches tortueuses qui n'en finissent pas de s'étendre! Et l'on est encore plus impressionné quand on sait qu'il a plus de 700 ans!



          Voilà, c'est ici que s'arrête ce post, mais la suite de la journée ainsi que notre soirée à Gion arrive bientôt!
A très vite!

Publié dans Des cailloux au Japon!

Commenter cet article